Offensive turque en Syrie : plus de 60 000 déplacés, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SYRIE23h07 : Bonsoir @anonyme, Damas a assuré qu’il était prêt à “contrecarrer toute agression” de la Turquie en Syrie. Le régime de Bachar al-Assad a également déclaré être prêt à “accueillir dans son giron” la minorité kurde, dont certaines forces sont visées par cette offensive turque dans le nord-est de la Syrie. Selon Myriam Benraad, chercheuse spécialisée dans le Moyen-Orient interrogée par La Nouvelle République, “Bachar al-Assad se satisfait de cette situation : les Kurdes écrasés, il pourra reprendre la main sur des territoires qu’il ne contrôle plusdans le nord du pays.23h06 : Quelle est la position du gouvernement syrien face à l’offensive turque ?23h01 : Il s’est engagé contre le groupe Etat islamique en Syrie, aux côtés des Kurdes. André Hébert, un Français de 26 ans, s’inquiète auprès de franceinfo de l’offensive turque contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. Retrouvez son interview ici :22h38 : Un dernier tour des titres de l’actualité avant d’aller dormir ? Voici trois contenus que nous vous proposons de lire ce soir sur franceinfo :21h39 : Je condamne avec la plus grande fermeté l’offensive militaire unilatérale qui est en cours en Syrie. J’appelle la Turquie à y mettre un terme le plus rapidement possible. La Turquie fait courir un risque humanitaire à des millions de personnes.21h38 : Sur Twitter, Emmanuel Macron appelle Ankara “à mettre un terme le plus rapidement possible” à son offensive contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. “La Turquie fait courir un risque humanitaire à des millions de personnes”, alerte le président français.21h12 : L’offensive d’Ankara contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie s’est poursuivie aujourd’hui, poussant plus de 60 000 personnes à fuir, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Quelles sont les différentes forces engagées dans cette opération ? Eléments de réponse dans notre article.20h57 : “Il faut assurer totalement la sécurité de ces lieux. Nous avons créé une coalition contre Daech il y a cinq ans, elle a pu sortir Daech de certains territoires (…) Cette coalition a la responsabilité de la suite.” (Delil SOULEIMAN / AFP)15h19 : Une vingtaine de personnes ont été blessées dans des localités turques par des obus en provenance du nord-est de la Syrie où une offensive turque contre une milice kurde est en cours, selon des correspondants de l’AFP et les médias turcs. Plusieurs obus ont touché le bâtiment de la sous-préfecture d’Akçakale.13h42 : “Pendant des mois, voire des années, les puissances occidentales ont instrumentalisé les combattants kurdes quand il s’agissait de combattre Daech au sol.”Didier Billion réagit sur franceinfo à l’offensive turque en Syrie : “Nous souhaitons que cette opération ne s’étende pas dans la durée.”12h59 : Plusieurs organisations ont appelé à des rassemblements samedi à Paris, en soutien aux Kurdes de Syrie et contre l’offensive turque déclenchée contre leurs positions. Une première manifestation se déroulera samedi à 11h30 sur l’Esplanade des droits de l’homme, place du Trocadero à Paris, à l’appel notamment de l’institut kurde de Paris.12h54 : “Nous allons ouvrir les portes et envoyer 3,6 millions de réfugiés chez vous.” En réponses à son offensive contre les Kurdes dans le nord de la Syrie, le président turc menace de laisser les réfugiés de son pays partir vers l’Union européenne.09h50 : Asked about potential of ISIS fighters escaping following withdrawal of U.S. troops from northern Syria, Pres. Trump says, “Well, they’re going to be escaping to Europe. That’s where they want to go. They want to go back to their homes.” https://t.co/ZLfBNkoJpV https://t.co/YkWLOBEDnd07h23 : Les deux jihadistes auxquels fait référence Doinald Trump étaient les derniers membres supposés en vie et en fuite du quatuor. Surnommé “Jihadi John”, Mohammed Emwazi, le bourreau anglophone qui apparaissait dans des vidéos du groupe Etat islamique en 2014 et 2015, a été tué en novembre 2015 lors d’un bombardement à Raqqa. Le dernier membre du groupe, Aine Davis, est quant à lui détenu en Turquie.07h23 : Ils sont censés être morts, non ? Les terroristes, pas les musiciens.07h24 : Bonjour @anonyme. Ces deux hommes faisaient partie d’un quatuor surnommé par leurs otages “les Beatles” en raison de leur accent britannique prononcé. Je vous propose ce sujet de France 2 qui vous éclairera davantage.06h35 : The beetles se traduit plutôt par les scarabées, sans lien avec les musiciens anglais06h34 : Donald Trump fait sans doute référence aux tortionnaires du journaliste français Nicolas Henin, Alexanda Amon Kotey et El Chafee El-Cheikh. Les Etats-Unis estiment que leur cellule a assassiné 27 personnes, dont les Britanniques David Haines et Alan Henning, les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, le travailleur humanitaire américain Peter Kassig et le journaliste japonais Kenji Goto, rapportait Le Monde en février 2018. 06h31 : In case the Kurds or Turkey lose control, the United States has already taken the 2 ISIS militants tied to beheadings in Syria, known as the Beetles, out of that country and into a secure location controlled by the U.S. They are the worst of the worst!07h25 : Donald Trump indique ce matin sur Twitter que deux jihadistes, surnommés “les Beatles”, ont été retirés des geôles kurdes avant l’offensive turque et sont désormais sous la garde des troupes américaines sur place. Mais qu’en est-il des autres ? Pas de précision du président américain.07h30 : On débute par un premier point sur l’actualité :
Click Here: State of Origin Jerseys• La Turquie a débuté son offensive terrestre contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. Interrogé par des journalistes sur la possibilité d’aider les forces kurdes, Donald Trump a insisté sur le fait que ces forces “combattent pour leur terre”. Avant d’ajouter : “Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie.”

0 thoughts on “Offensive turque en Syrie : plus de 60 000 déplacés, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *