Les mères envahissantes peuvent rendre leurs filles associables

Des mères trop critiques et toujours prêtes à donner leur avis, même lorsqu’on ne leur demande pas, peuvent entraîner des troubles de comportement et alimentaires chez leurs filles.

Les mères qui ont tendance à trop s'immiscer dans la vie de leur fille peuvent les rendre associables.

Pour une équipe de chercheurs de l’université de Georgie aux Etats-Unis, plus que les dynamiques familiales dans leur ensemble, ce sont les

relations mère-fille qui déterminent le développement personnel et surtout les compétences sociales de ces dernières. Ils ont remarqué que lorsque les mères sont trop investies et ouvertement critiques, leurs filles ont tendance à développer de moins bonnes aptitudes sociales, ce qui en retour peut entraîner des

troubles alimentaires et une moindre

estime de soi.Pour leur étude, parue dans la revue Communication Monographe, les scientifiques ont recensé des données concernant 286 “triades“ familiales, soit une mère, une jeune adulte (de 21 ans en moyenne) et un autre adulte de la famille.Ils ont demandé aux filles d’évaluer leurs schémas d’interaction avec les membres de leur famille. Les mères ont chacune noté les aptitudes sociales de leur fille et les plus jeunes ont aussi évalué leurs aptitudes et leurs capacités à créer des relations positives avec d’autres. Ils ont demandé aussi aux filles de quantifier leur niveau de dépression, d’amour propre, de solitude, d’alimentation et de préoccupations alimentaires.Il en ressort que les mères trop investies et critiques risquent de saboter les résultats personnels de leurs filles.D’autres études britanniques avaient précédemment montré que les filles avaient un risque plus élevé de

dépression si leurs parents n’entretenaient pas une relation sereine ou si la relation mère-fille était négative.AFP/RelaxnewsSource : Analisa Arroyo, Chris Segrin : “Family interactions and disordered eating attitudes: the mediating roles of social competence and psychological distress“, étude publiée le 17 septembre 2013 dans la revue Communication Monographe (

article en ligne)Click Here: Golf special

0 thoughts on “Les mères envahissantes peuvent rendre leurs filles associables”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *