Le Saturday Night Live se paie Catherine Deneuve et Brigitte Bardot

Les deux icônes du cinéma français ont été moquées par le Saturday Night Live, après avoir exprimé des avis critiques à l’encontre du mouvement #MeToo.

Click Here: Golf special

Le 9 janvier dernier dans le journal Le Monde, Catherine Deneuve signait avec 99 autres femmes une tribune défendant “une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle”, estimant notamment que les hashtags #BalanceTonPorc et #MeToo étaient “une invitation à la délation” et qu’elle ne souhaitait pas suivre ce qu’elle qualifiait alors “d’effet de meute”.

Quelques jours plus tard, elle était imitée par Brigitte Bardot, qui condamnait dans les colonnes de Paris Match “ces actrices qui font les allumeuses avec les producteurs afin de décrocher un rôle”, ajoutant qu’à ses yeux les commentaires faits sur son physique étaient “charmants” et en aucun cas qualifiables de “harcèlement sexuel”.

Harcèlement : Catherine Deneuve s’exprime dans Libération au sujet de la tribune du Monde

Ces propos tenus par les deux icônes n’avaient pas manqué de faire parler, en France tout d’abord, mais également de l’autre côté de l’Atlantique, où des journaux tels que le New York Times avaient vivement condamné la teneur de ces déclarations, obligeant Catherine Deneuve à présenter ses excuses à toutes les victimes d’abus.

Il n’en fallait dès lors guère davantage au Saturday Night Live pour s’en inspirer, et c’est pourquoi la dernière émission en date de l’irrévérencieuse émission s’est payée Catherine Deneuve et Brigitte Bardot (respectivement interprétées par les humoristes Cecily Strong et Kate McKinnon) sous la forme d’un duo voyant l’actrice du Dernier métro essayait de tempérer les propos extrêmes tenus par son aînée.

Une séquence déjà mythique que nous vous proposons de découvrir ci-dessus !

0 thoughts on “Le Saturday Night Live se paie Catherine Deneuve et Brigitte Bardot”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *