Incendie meurtrier dans un studio d’animation au Japon : le suspect a voulu se venger du plagiat de son roman, selon la presse locale

C’est l’acte criminel le plus meurtrier commis au Japon depuis 2001. L’homme soupçonné d’avoir allumé l’incendie qui a fait 33 morts et dix blessés graves, jeudi 18 juillet, dans un studio d’animation de Kyoto a agi pour se venger du plagiat de son roman, rapporte la presse japonaise. Selon l’agence Kyodo, qui cite des sources proches de l’enquête, il a reconnu, au moment de son arrestation, avoir mis le feu intentionnellement au studio.“Il semblait désorienté, en colère. Il criait quelque chose sur la façon dont il avait été plagié”, a témoigné une femme ayant assisté à l’interpellation.Connu de la police et des services psychiatriquesD’après la chaîne publique NHK, le suspect, âgé de 41 ans, se nomme Shinji Aoba. Lui-même victime de brûlures, il a été placé sous sédatifs et la police n’a pas été en mesure de l’interroger pour le moment, ajoute Nippon TV.Selon NHK, Shinji Aoba est déjà connu des services de police : il a été condamné à trois ans et demi de prison pour un hold-up dans une supérette en 2012. Après sa libération, il a passé un certain temps dans des centres de réinsertion. Il a aussi reçu des soins pour des troubles psychiatriques, a ajouté la chaîne publique.
Click Here: Kangaroos Rugby League Jersey

0 thoughts on “Incendie meurtrier dans un studio d’animation au Japon : le suspect a voulu se venger du plagiat de son roman, selon la presse locale”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *