Cannes 2012 : ce que la presse a pensé de “Holy motors”

Treize ans après l’accueil glacial réservé à “Pola X”, Leos Carax a fait son grand retour sur la Croisette avec “Holy motors”. Voici un aperçu des réactions de la presse…

Click Here: Maori All Blacks Store

Libération : “La formule critique reste à inventer qui saurait dire d’une même langue l’envers et l’endroit de ce film, sa surface et son intimité, son objet et son sujet, à la fois la plus extraordinaire affirmation de l’art cinéma réalisée de puis longtemps et le plus émouvant, le plus tendre, féroce, drôle, beau et complet des portraits humains qu’un film puisse nous offrir.” [Olivier Séguret]

Le Figaro : “On trouve tout, dans le bazar de Carax. Il y a même n’importe quoi. Évidemment, les journalistes se sont pâmés. Dans la cabine de projection, le réalisateur se frotte les mains. Il les a encore bien eus.” [Eric Neuhoff]

Télérama : “Si une immense nostalgie filtre, Carax broie du noir avec un sens de l’humour étincelant (…) et une inventivité époustouflante. Trouvaille magiques, émotions intenses et chansons sublimes (…) du début à la fin : un feu d’artifices.” [Louis Guichard]

StudioCinéLive : “Nombreux sont ceux qui sont entrés dans la salle de projection en freinant des quatre fers. Pour ressortir deux heures plus tard en sur-régime. Ravis et comblés. Et fascinés par le fait que Carax aura amené à Cannes une dose incroyable de poésie et de légèreté, d’amour et d’humour.” [Fabrice Leclerc]

Screen : “Carax fait son comeback avec ce qu’on pourrait décrire comme un film-portemanteau inégal. Une oeuvre sans aucun doute ambitieuse, et on n’imagine pas un spectateur qui ne soit pas ravi par au moins un des segments. Mais l’ensemble est gâché par sa façon trop transparente de prétendre à une résonance philosophique, tandis que les saluts à Cocteau, Bunuel, Franju et les autres donnent l’impression d’une compilation néo-surréaliste plutôt que d’une oeuvre vraiment originale.” [Jonathan Romney]

Un extrait de “Holy motors”


Holy Motors

0 thoughts on “Cannes 2012 : ce que la presse a pensé de “Holy motors””

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *